Hérédité, de la névrose familiale pure et dure

Wed Jun 13 2018 (29:43)

Le premier film d’Ari Aster a ses travers mais ne laisse certainement pas indifférent. Il nous plonge dans l’éprouvante histoire d’une mère de famille américaine qui retourne sur les lieux de son enfance lors de la mort de sa mère. Alors que la fille s’installe dans la demeure familiale avec mari et enfant, les secrets de la défunte vont lui sauter au visage. Pas de place pour une pseudo morale nous expliquant que chacun peut prendre sa vie en main : ici les personnage damnés semblent incapables d’échapper à la fatalité de leur destin, comme on n’échappe pas à la reproduction des erreurs de ses parents. La direction d’acteur est excellente et Toni Collette, l’actrice principale, parvient à faire transparaître à l’écran une terreur cérébrale, presque existentielle. Si la première partie est très prenante, le film se délite en revanche sur la fin et les effets spéciaux, un peu ridicules, ne lui rendent pas service. Mais malgré cela, Ari Aster parvient à créer une profonde sensation de malaise qui ne laisse pas indemne à la sortie de la salle.


Podcast animé par Thomas Rozec avec Julien Dupuy et Stéphane Moïssakis


RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION


Hérédité (Ari Aster, 2018), Toni Collette, Ann Dowd, Milly Shapiro, Ne vous retournez pas (Nicolas Roeg, 1974), Conjuring : Les Dossiers Warren (James Wan, 2013), Gabriel Byrne, Macbeth (Roman Polanski, 1972), Le locataire (Roman Polanski, 1976), Les Proies (Don Siegel, 1971), Un frisson dans la nuit (Clint Eastwood, 1971), Carrie au bal du diable (Brian De Palma, 1977), Coffret Brian de Palma (Carlotta VOD), Jake Paltrow, Gwyneth Paltrow, Steven Spielberg, Noah Baumbach, Snake Eyes (Brian De Palma, 1998), Nicolas Cage, À la poursuite de Ricky Baker (Taika Waititi, 2016)


LES RECOMMANDATIONS


LA RECO DE STÉPHANE MOÏSSAKIS : “Les proies” de Don Siegel (1971), un film misanthrope et vénéneux qui parvient à mettre le spectateur très mal à l’aise.


LA RECO DE JULIEN DUPUY : “Carrie au bal du diable” de Brian de Palma (1977) et le coffret De Palma par Carlotta, notamment le documentaire.


CRÉDITS


Enregistré le 04 juin 2018 à l’Antenne (Paris 11eme). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Rédacteur en chef : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Editrice : Albane Fily. Générique : "Soupir Articulé", Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.